• Ils ont le sens de l'humour ces deux la !

    votre commentaire

  • Et voila...
    On a pas tenu très longtemps. A peine une semaine après l'arrivée d'Alcor un colocataire pointe le bout de son museau.

    Mizar est bien la.

    Provenant du même endroit j'avais imaginé que l'integration serait plus facile, mais en une semaine Algor avait deja pris ses marques et il a fallu quelques prises de becs (ou plutot de museaux) pour que les règles soient instaurées et que le respect s'intalle.

    La nuit a due être longue car pour l'instant ca roupille sec dans la cage. Chacun dans son coin.


    votre commentaire

  • Plomberie à neuf... hamac...
    une vraie vie de rat !

    votre commentaire
  • Déménagement.

    Après une courte exploration dans la caverne d'ali baba (le garage) nous voila avec un modèle d'appartement de taille un peu plus respectable.

    Les deux locataires précédant ayant eu la bonne idée de "partir" en même temps (2 perruches Extrêmement bruyantes) la cage est donc réquisitionnée et adaptée pour un usage plus terrestre.

    Une étagères en tole, quelques chutes de tuyaux pvc, une boite plastique, un filet à oignon... et le tour est joué.

    Alcor est beaucoup plus a l'aise et nous envisageons sérieusement de lui trouver un colocataire.


    votre commentaire

  • Comme j'aime bien l'astronomie, j'ai pris l'habitude de donner à nos aminaux des noms d'étoiles.

    Ils sont, un jour, passé par chez nous :
    ...
    Céphée la chatte
    Lupi la souris
    Petit Ours le hamster
    Spica la chatte
    Kochab le chat
    Luna la chatte
    Etoile la chatte
    Talita la chienne
    Nunki L'épagneul
    Shaula la chatte
    ...

    Provenant de la grande ours, Alcor (80 Ursa Major) est le nom du compagnon de Mizar l'étoile du milieu du manche de la casserole.
    Dicernable à l'oeil nu, elle est d'ailleurs un défi traditionnel d'acuité de vision.
    Gengis Khan en aurait fait l'un des critères de sélection de ses archers.

    Si tout ce passe bien avec Alcor nous avons donc deja le nom du deuxième rat !


    votre commentaire